Karine Gentelet

Résultats de recherche d'images pour « logo uqo »

 

Karine Gentelet est professeure de sociologie à l’Université du Québec en Outaouais.

 

Karine Gentelet est une des expertes québécoises des questions autochtones. Diplômée en anthropologie et en sociologie et après un post-doctorat au CRDP (Centre de recherche en droit public) avec Guy Rocher, Karine Gentelet a été la coordonnatrice du GTRC “Peuples autochtones et gouvernance”, puis du GTRC “Vers une cyberjustice”, du Laboratoire de cyberjustice et de la Chaire Lexum en information juridique.

Les recherches du professeure Gentelet portent sur la reconnaissance des droits des populations autochtones au Canada grâce à une approche juridique, sociologique et anthropologique, ainsi qu’à la mobilisation des connaissances autochtones et à l’éthique de la recherche.

Dernièrement, elle a codirigé la “Boîte à outils de la recherche en contexte autochtone”. Pour ce faire, elle a collaboré avec Suzy Basile de l’Université de Québec au Témiscamingue (UQAT) et Nancy Gros-Louis McHugh de la Commission des services sociaux et sociaux de la Première nation du Québec et du Labrador (CSSSPNQL).

La professeure Gentelet a également travaillé à l’élaboration d’un projet sur les conditions d’accès numériques à la justice pour les Premières nations du Canada en collaboration avec le ministère de la Justice. Elle est fortement engagée dans la promotion et la défense des droits de la personne, notamment des droits des Peuples autochtones auprès d’Amnistie Internationale depuis 2007. Elle est d’ailleurs actuellement présidente du Conseil d’administration d’Amnistie Internationale Canada.

Ce contenu a été mis à jour le 28 juillet 2017 à 15 h 14 min.